Archive for septembre 2008

Debout sur le Zinc, dans les coulisses: « La Chapelle en Fête »(2)

septembre 30, 2008

Debout sur le Zinc c’est un groupe de musique aux univers éclectiques  à la fois rock, pop et folk  où se mêlent une vraie poétique et une mélodie enjouée et envoûtante. Il a fait résonner la scène de la Chapelle ce week-end dernier, dans le cadre de « la Chapelle en Fête ». Le groupe Debout sur le Zinc revient après dix mois d’absence à l’occasion de la future sortie de leur nouvel album « De Charybde en Scylla »,  .

Si vous voulez en savoir plus sur le groupe, allez sur leur site officiel. Ils s’y présentent, expliquent leur style musicaux, retracent leur évolution depuis leur début, jusqu’à nos jours, disent avec qui ils ont travaillé … Vous y trouverez bien sûr leur prochaine date de tournée en France mais aussi ailleurs.

Pourquoi évoquer ici sur ce blog  dédié aux art de la rue , un groupe musical qui se produit sur scène? C’est que ce groupe, très proche de son public, se produit non seulement sur de  scènes classiques mais aussi en plein air, au cours des festivals de spectacle de rue. C’est ainsi qu’ils savent créer avec leur public, une vraie complicité simple et chaleureuse.

C’est une date emblématique choisie pour démarrer leur tournée, et pour cause: le 27 octobre exactement, leur album sera dans les bacs. C’est d’ailleurs avec simplicité qu’ils m’ont permis de les suivre lors de leur répétition et de les interroger ensuite. Retraçons un peu: la possibilité de poser des questions à Debout Sur le Zinc, côté régie et côté artiste, avec Fred l’accordéoniste, une bise de William le contrebassiste et un sourire de Simon le chanteur principal!

18h: Le groupe est en répétition sur la scène en plein air. Réglage technique du son et de la lumière. Chaque instrument de musique doit être clairement entendu sans voiler les voix des chanteurs. Trois régisseurs pour les sept membres du groupe, chacun spécialisé:l’un pour le son, l’autre pour la lumière et enfin le dernier pour la mise en scène.

Un premier clic de Debout sur le Zinc, sept Musiciens en répétition

Bon, il faut que je parle aux membres de Debout sur le Zinc. J’explique au régisseur-son mon parcours , mes attentes et demande à parler à l’un des membres du groupe. Il m’entraine à l’arrière de la scène. En attendant que se termine la répétition j’essaie d’en apprendre un peu plus quant à l’organisation du spectacle.

A.T.: qui décide de  la venue d’un groupe comme celui-ci dans le cadre de « la Chapelle en Fête »?

Lui: Il y a eu en fait l’interaction de deux sections pour organiser réellement « la Chapelle en Fête ». D’une part la section municipale, dont l’association des Commerçants fait partie. Cette section s’est occupée de tout ce qui est jeux d’animations pour enfant, le parcours du Village en Bois, et tout ce qui est attractions. L’autre section, « la culturelle »  est chargée de toutes les interventions culturelles lors de l’évènement: théâtre, jeux de scène, visites, et entre autre le concert.

J’ai d’autres questions mais c’est aux membres du groupe que je vais les poser, maintenant que la répétition se termine

Clic: L’arrière de la scène et William de dos, le contre-bassiste.

18h30: répétition et réglages terminés, les membres de Debout sur le Zinc descendent de scène. C’est Fred qui vient vers moi, cigarette prête à être allumée.

Présentations rapides. Me voilà face à l’accordéoniste du groupe.

L’entretien peut commencer.

A.T.: c’est la première de votre prochaine tournée, sur votre Nouvel Album, dont la sortie est prévue le 27octobre prochain. Est ce une date que vous avez choisi?

-Fred: Oui. C’est la première fois depuis quasiment un an que nous remontons sur scène, alors il s’agit là de pouvoir renouer pour cette première ( car vous êtes les premiers) avec le public, avec une date totem.

-A.T.: Mais justement, lorsque vous organisez des concerts, comment cela se passe-t-il? Par exemple ici, vous intervenez au sein d’une fête. Dans ce cas, est-ce vous qui choisissez de venir, ou est ce la mairie qui vous sollicite?

-Fred (un peu perdu): Non. Le groupe se met au courant des possibilités d’interventions et nous envoyons. une candidature Par exemple ici, la municipalité nous avait mis au courant de cette manifestation culturelle, et nous avons été retenu pour faire ce concert.

-A.T.: Et là vous jouez en plein air, ce n’est pas la première fois, quels sont donc vos envies, vos objectifs ici?

-Fred: La proximité avec le public! Retrouver le côté intimiste de la chose, même si je trouve que les petites salles de spectacle permettent aussi cette convivialité.

-A.T.: Les dates sont-elles fixées longtemps à l’avance?

-Fred: Cela dépend. Il faut être très polyvalent. Là les dates ont été prévues depuis longtemps, un an, mais parfois on peut nous proposer un spectacle pour le mois suivant.

-A.T.: Alors comment cela se passe pour l’organisation du concert?

-Fred: Nous répétons ainsi bien avant les dates de tournée. C’est rare que nous répétions encore une fois la tournée commencée. A part les réglages régies au moment du spectacle.

-A.T. : et ce soir, allez vous dévoilé les morceaux de votre nouvel album?

-Fred: les trois quarts des morceaux qu’on va jouer ce soir sont en effet des inédits de l’album De Charybde en Scylla.

-A.T.(sur le qui vive car Fred est prêt à rejoindre sa troupe pour se reposer): Oh! Mais vous allez quand même jouer vos classiques?

-Fred: Qu’entendez-vous par « classiques »?

-A.T.: La Déclaration, Les mots d’Amour…?

-Fred: Peut être bien, vous verrez ce soir!

-A.T.: Eh bien merci beaucoup, Je viendrais vous écouter ce soir donc et savourer votre musique une nouvelle fois. Mais avant que vous ne repartiez, je me permets de vous poser une dernière question: J’aimerais prendre des photos et les publier sur un blog culturel, m’y autorisez-vous?

Acquiescement de Fred. Et il s’en va rejoindre son groupe avant même que j’aie pu lui dire « Bonne chance ».

©  Tous droits réservés Debout sur le Zinc

Aurélia Tirmant

Publicités

27 septembre 2008: « La Chapelle en fête » (1)

septembre 30, 2008

Le samedi 27 septembre 2008, à la Chapelle sur Erdre, à côté de Nantes.

Dans le cadre de « La Chapelle en Fête », fête annuelle de la petite ville, des petits spectacles et des installations pour enfants animent le centre de la ville. C’est la troisième année consécutive que la section municipale choisit le 27 septembre pour organiser  » La Chapelle en Fête » et notamment l’Association des Commerçants du Centre-Ville Chapelain (A3C). Le programme est intense.

La journée débute ainsi dès 10h avec ce qui est appelé « La ville des Enfants ». Ainsi ont été installés des attractions et des jeux, des promenades en poney autours de l’Hôtel de Ville, des parcours un atelier maquillage…La joie des jeux d’enfants est ensuite complétée à 11h avec autours de l’église « la rue Des Arts »: pour les petits et les grands, des spectacles se sont ainsi succédés tout au long de la Journée.

La rue a ainsi accueilli La Compagnie des Bulles de zinc avec son spectacle « Histoire du lieu » sous forme de visite guidée du bourg de la Chapelle, en fait prétexte au spectacle, La  Compagnie Quelqu’unS et ses trois représentations de théâtre conté « Dans les Jupes de nos mamans », et Yuna Boudouin avec sa « Journée de Lili ».

Le jeu de l’actrice avec les enfants est brillant. Quelle adresse de la comédienne: sa capacité d’adaptation aux piques  quelque peu désabusées lancées par les enfants, à leurs remarques pour pimenter le jeu de l’acteur, ou à leurs gestes est remarquable! Les enfants sont ravis des clowneries de la comédienne,  et nous , on réentend leurs rires souvent excités et cristallins dans nos oreilles, et le sourire à leur lèvres et leurs yeux brillants devant ce jeu d’acteur tout simplement plaisant, et burlesque!

Le spectacle est devenu interactif et ça n’en est que plus plaisant! C’est cela le spectacle vivant ,lorsque le public-ici ciblé- réussit à rentrer dans l’histoire, le jeu de la comédienne en face de lui. Lorsque  l’acteur qui est traditionnellement passif, devient pour un temps actif . L’acteur se met donc à ajuster son jeu et se met à faire  de véritables « impressions » (en anglais) et improvisations, à la fois sur le personnage pour lui donner du caractère et quand il y en a sur le texte.

Cependant nous ne tenons pas ici à vous délibérer tout le programme de cette journée, mais surtout de vous parler du Rendez vous qui a été incontournable dans le contexte de « Spectacle de Rue ».

Nous vous parlons du Groupe Debout sur Le Zinc, que l’on attendait au détour de la Fête, comme concert de clôture à 22h, et donc dans le cadre de « La chapelle en fête » en plein air.

Émotions, sensibilité, mélodies enjouées, richesse instrumentale, paroles poétiques dans un univers assez rock et folk, Debout sur le Zinc nous a transporté pendant une heure et demie….

Les visées du Léz’Arts

septembre 26, 2008

Les spectacles de rue, c’est la traduction factuelle, tangible de la démocratisation et popularisation des arts dits  » visuels », dans la rue, qui devient terrain de jeu et objet de création. Ils englobent ce que l’on peut appeler le patrimoine culturel, que s’approprie dès lors un groupe social pour former et créer sa propre identité.

Il s’agit de vous présenter dans ce blog non pas un historique des Arts du spectacle vivant mais:

  • de vous mettre à disposition un programme régulièrement mis a jour de toutes les manifestations artistiques dans vos régions, notamment dans l’Ouest,
  • de vous faire découvrir les spécificités des nombreuses compagnies de Spectacles Vivants existantes en vous mettant en lien direct avec leur site, leur programmation…,
  • d’exposer des réflexions sur les diverses disciplines mises en scène sur des questions d’actualité,
  • mais aussi des critiques, des vidéos, des textes, des interviews des gens du spectacle, pour vous sensibiliser à la richesse de ce thème pluridisciplinaire, qui en appelle à l’éveil de nos sens!

Bienvenue sur Lézarderue, le blog dédié aux spectacles de rue, lorsque celle-ci se met en fête et se met en scène.

septembre 26, 2008

La rue s’anime, la rue bouge, la rue vit. Et il y nait des petits mondes où les arts sont rois, où les performances princesses, les acteurs et spectateurs des étoiles.

Nous sommes trois étudiantes en Master Management de la Culture, spécialité Arts Patrimoine, et Spectacle Vivant.
Venez avec nous, embarquez, et déambulez à la découverte de tous ces gens qui nous présentent des performances à la fois burlesques, insolites, poétiques, et oniriques.

Dès lors, la rue chante, la rue danse, joue et rit.

Les arts de la rue, qu’est ce donc alors? Ce sont ces diverses disciplines (théâtre, mime, danse, cirque, arts visuels…), qui, entrecroisées et interactives, forment des spectacles, destinés aux petits et grands.
Discours engagé ou dénonciateur, monde enjôleur et imaginaire, dans tous les cas libre d’expression, l’Art dans la rue doit aller au devant de son public.
Celui-ci doit être conquis et sa conquête est un jeu dangereux. Mais une fois séduit et quelque soit son âge, il adhère à ces instants de spectacles, et déambulent dans ces mondes, véritables petites bulles de plaisir.

Aurélia Tirmant, Caroline Rousseau et Sophie Salichon